Logo Prodipe

Logo Prodipe

Image ambiance

Guitariste Clément Garcin

  • La TC70 "BUTTERSCOTCH" est impressionnante. Un bon équilibre, du grain, une bonne lutherie, de bons micros et un look super...

    Le tout pour moins de 200 €.

    Rien à dire sinon : Impressionnant !

    Cette guitare fait désormais partie de mes instruments.

  • Lorsque l'on m'a fait essayer cette guitare pour la première fois, ma réaction a été de sourire et de dire « Ah, il se passe quelque chose là ».

    J'avais entre les mains le format Auditorium de la Série 27. Une guitare qui était équilibrée, riche et belle, mais surtout, une guitare qui avait un « truc », ce petit quelque chose qui fait que vous prenez du plaisir, que vous jouez différemment, quand la guitare n'est plus un instrument mais votre complice.

    Lorsque l'on m'a donné le prix public, cette fois-ci ma réaction a été de hausser les sourcils et de demander « Vraiment ? »

    Une guitare avec ces qualités à moins de 200 €, c'est en effet difficile à croire...

  • Professeur de guitare en école ou en cours particuliers depuis près de 10 ans, je suis forcément sensible au monde des guitares entrée de gamme.

    Cette guitare est clairement ce dont un débutant a besoin. Elle est équilibrée, juste et surtout confortable.

    Il est évident que le choix du premier instrument est déterminant pour le débutant. Il ne doit pas gêner la progression et aider à prendre du plaisir le plus rapidement possible. Avec la SD16, c'est exactement ce que vous aurez !

    Pour moi en tout cas, c'est tout vu ! J'ai trouvé la guitare que je conseillerai à mes nouveaux élèves.

  • Lorsque l'on m'a fait essayer cette guitare pour la première fois, ma réaction a été de sourire et de dire « Ah, il se passe quelque chose là ».

    J'avais entre les mains le format Auditorium de la Série 26. Une guitare qui était équilibrée, riche et belle, mais surtout, une guitare qui avait un « truc », ce petit quelque chose qui fait que vous prenez du plaisir, que vous jouez différemment, quand la guitare n'est plus un instrument mais votre complice.

    Lorsque l'on m'a donné le prix public, cette fois-ci ma réaction a été de hausser les sourcils et de demander « Vraiment ? »

    Une guitare avec ces qualités à moins de 200 €, c'est en effet difficile à croire...

  • En tant que musicien habitué à jouer sur des instruments « haut de gamme » des grands noms de la guitare folk, j'ai été très surpris par la qualité de ces guitares.

    Le grain, la richesse, le confort...

    Bref ! Le plaisir de jouer !

    J'ai toujours eu une préférence pour les guitares de forme Auditorium, ce modèle est donc, dans l'absolu, un bon instrument, et pour ce prix, carrément impressionnant !

Biographie

Avant même d'écouter sa musique, avoir la chance de rencontrer Clément Garcin, ce jeune musicien de 25 ans, et ce, même au détour du hasard, ne vous laissera pas indiffèrent. Bien au contraire...

On pourrait presque écrire et dire que rencontrer Clément Garcin : «  C'est comme se souvenir »... De quoi ? De qui ? On ne sait pas.

Une chose est sure, face à lui, inconsciemment surement, s'en vient une douce vague réminiscence, portée par cette grâce inexplicable, dénominateur commun que l'on ressent  systématiquement face aux plus grands artistes de notre siècle.

Alors on cherche à en savoir plus.. Et là, on comprend tout ! Puisqu'il n'est autre que le petit fils de cet immense comédien,  le regretté Gérard Philippe.

Et oui ! Si l'on peut aisément lui trouver une ressemblance physique, c'est plus dans l'intelligence pour aborder ce métier  et le respect qu'ils ont chacun  pour l'art en général, que vont se fondre communément les deux desseins du grand père et de son petit-fils... Une modestie identique qui fait que même si on les dits  touchés par les dieux dès la naissance, eux ne le croient pas... Ils doutent... ils travaillent... Ils cherchent...

Clément,  lui, a choisi la musique.

Diplômé avec mention de la Music Académie International (MAI) à Nancy, et de retour à Paris, il poursuit ses études musicales avec des professeurs renommés comme (Emil Spanyi, Misja F. Michel, Serge Krief, Boulou Ferré).

Avec son instrument de prédilection, la guitare, et passionné de jazz, il fonde alors son propre trio, le « Sweet Swing Trio », avec lequel il se produit régulièrement un peu partout en France.

Tout en continuant de travailler la musique, il joue notamment dans le spectacle musical créé par Hélène Arden « Edith, Marilyn, Simone et Montand », et  accompagne de nombreux artistes venant tous d'univers différents comme Frédéric Belinsky, Thierry Cojan, Sarah Lancman, Gérard Holtz, Claude Salmiéri, Boulou Ferre...

Parallèlement il co-compose et enregistre entres autres la musique du court métrage « Communication moderne » et réalise et enregistre pour les autres,  notamment l'album de Joshua Lawrence « A deux faces ».

L'amour de Clément Garcin pour la musique prend tout son sens lorsqu'il collabore avec la marque de micros Prodipe, la moins chère des grandes marques, qui prône depuis de nombreuses années l'économie des budgets afin de promouvoir les artistes.

Si « L'un » est devenu est restera... Il semblerait bien que « L'autre » en prenne le chemin.

A suivre...